En vue d’aguerrir son personnel pour affronter de nouveaux défis au cours de l’année nouvelle 2020 qui s’annonce, AV-Jeunes a procédé jeudi et vendredi en son siège à un renforcement de capacités de son personnel en matière d’Ethique et de gestion des personnes vulnérables en matière de la CPN et de la PTME.

« Au vue des défis qui sont les notre à AV-Jeunes pour l’année nouvelle, le directeur exécutif de notre association commune a initié ce projet pour requinquer le personnel des notions de confidentialité des données que nous engrangeons grâce à l’application « eCentre Convivial », comprendre certaines notions liées au VIH, la discrimination et la stigmatisation » a indiqué à la clôture vendredi soir LOGO Kodjo, le Conseiller en Communication de l’Association.

Il a appelé les télé-conseillers à prendre en compte les enseignements  reçues pour que AV-Jeunes gagne en confiance et en notoriété auprès des utilisateurs des services fournis et des partenaires divers.

« Cette formation nous  a permis de mieux comprendre la vision de l’organe qui nous emploie, de renforcer notre connaissance de l’importance de l’éthique et du respect de la notion de confidentialité surtout en matière de la protection des données eConvivial » a assuré une participante 

Les deux jours de travaux ont également permis au personnel d’AV-Jeunes de parcourir et de comprendre la loi portant protection des personnes en matière de VIH/Sida au Togo

Pour comprendre les fondamentaux de cette formation, il faut dire  l’application mobile « eCentre Convivial » de l’AV-Jeunes a été retenue comme solution innovante répondant aux besoins des PVVIH, des femmes enceintes et des personnes vulnérables victimes de violences à l’occasion du hackathon organisé en 2018 par l’ONUDISA et le PNUD.

Ce Hackathon avait été organisé dans le souci d’aider le Togo à disposer des solutions numériques pertinentes pour réduire les facteurs qui renforcent l’exclusion de certains groupes vulnérables vis-à-vis des services de santé. Dans le prolongement donc de ce sacre, il est entendu qu’une phase pilote du projet est attendue en début de l’année nouvelle à l’hôpital de Bè et au CMS Baguida pour douze mois.

 » Cette phase pilote permettra d’analyser l’expérience des utilisateurs et de prendre en compte les éventuelles améliorations » a affirmé LOGO

C’est donc dans ce contexte que AV-Jeunes a tenu cet atelier de renforcement de capacité de son personnel afin de le doter des capacités nécessaires en matière d’éthique et de gestion des personnes vulnérable en matière de la CPN et de la PTME.

Ken LOGO/AFS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici