Des millions de personnes vivant au Sahel pourraient être en jeu.

Les glaces du Groenland sont en fonte accélérée. Et la vie des millions de personnes dans le Sahel pourraient être impactée. C’est ce qu’a rapporté mercredi science post sur son site citant une équipe de chercheurs français de l’institut de recherche pour le développement (IRD) basé à Paris.

Le travail de ces chercheurs, précise Science Post est consultable sur le site officiel de l’IRD sous forme d’un compte rendu et en version complète dans la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS) paru le 20 Juin 2017.

Ces scientifiques avancent que (AMOC), la Circulation Atlantique méridionale de retournement un courant marin familier des océanographes, qui fait dans son ensemble le lien entre les deux zones que sont le Groenland et le Sahel, « charrie les eaux chaudes de l’océan Atlantique au niveau de l’Équateur africain vers le Groenland ».

Les données obtenues selon une déclaration de Dimitri Defrance, l’un des directeurs de cette étude citée par Science Post, datant de la dernière glaciation livrées par des carottes sédimentaires et des modélisations, « montrent que ce courant peut s’arrêter si une grande quantité d’eau douce est brusquement déversée dans l’Atlantique nord par la fonte des glaces ».

Au-delà  des pays du Sahel, « l’Europe pourraient aussi être touché par le phénomène ».

« Dans le cas où l’AMOC s’arrête et par conséquent le Gulf Stream, le climat sous les tropiques deviendra encore plus chaud alors que notre continent pourrait se refroidir de manière significative » écrit Science Post.

Une situation qui pourrait occasionner un déplacement de la mousson vers le sud du sahel avec des chutes drastiques du niveau des précipitations.

En claire, les 10.000 Km qui séparent le Groenland du Sahel, deux espaces opposés, n’empêche pas que la fonde des glaces qui s’accélère au pôle Nord cause un assèchement du Sahel.  Une zone déjà en proie à « une désertification » depuis de nombreuses années.

Ken LOGO/ Avec Anadolu Agency

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici